Truc du mois : les boissons sans alcool

Pour le mois de mars, j’ai pensé vous offrir un texte qui combine mes deux préoccupations du moment : la gestion du poids et la gestation.

A fortiori, il n’y a pas grand parallèle à faire entre la grossesse et la perte de poids. Vite de même, on pourrait même penser qu’elles sont à l’opposé du spectre. À un bout du spectre, la job du corps est de prendre du poids pour assurer le développement d’un mini-humain et on a très peu de contrôle sur le processus. À l’autre, on essaie d’encadrer le poids, de le faire aller dans la direction désirée.

Mais quand on y songe bien, il y a quand même quelques similarités.

Même si certains voient la grossesse comme un moment « all you can eat » où on laisse tout aller et on se gave de peu importe ce qui nous fait envie, dans la réalité, on comprend que se nourrir de Fritos et de Billots roses n’est pas super optimal ni pour la maman ni pour le petit passager. C’est donc une bonne idée de choisir judicieusement nos gâteries et de s’assurer que notre alimentation n’est pas une cabane à sucre permanente.

Et une bonne façon de garder le contrôle sur les calories inutiles (ou peu productives) est de garder un œil sur ce qu’on boit, un conseil qui est super valide quand on veut aussi perdre du poids ou le  maintenir.

Évidemment, ce qui aide beaucoup enceinte, c’est qu’on renonce à l’alcool. Pour ma part, c’est la source principale de mes calories liquides quand je ne suis pas en train de manufacturer de l’humain.

Mais attention : sans alcool ne veut pas dire sans calories, bien au contraire. Dans un rhum and coke, ce n’est pas surtout l’alcool qui fait du tort au budget calorique…

Comme toujours, n’écoutant que mon grand cœur, j’ai décidé de payer de ma personne et de tester les options sans alcool qui s’offrent à nous, enceinte ou pas Et voici donc mes meilleurs choix quand on veut prendre le virage faible en calories et sans alcool, mais quand même bon en bouche. Lire la suite

Le truc du mois : des muffins maison!

Récemment, j’ai eu le goût de varier mes collations. J’étais un peu tannée de la formule cottage/yogourt grec + fruits et ses autres variantes. J’avais le goût de quelque chose de moelleux. De satisfaisant. Quelque chose qui feelerait comme une gâterie.

Chaque fois que je passais devant la cafétéria du bureau, je zyeutait le rack à muffins. Ils me semblaient mille fois plus appétissants que ma canne de thon et mes clémentines. Funky. Délicieux. Full de sucre. Full de gras. L’équivalent d’un Jos. Louis mais avec un ptit aura de santé ben fake.

Je n’ai pas acheté de muffins de la cafétéria. Come on, je suis plus fiable que ça! Mais je savais qu’il fallait que je fasses quelque chose, sinon je finirais par partir avec un de chaque et me les clancher au complet entre le déjeuner et le dîner. Tsé, plus t’ignores quelque chose, plus son appel se fait pressant. Désolée si ça vous fait penser à votre ex…

Mais j’ai quand même répondu à l’appel du muffin! Je me suis mise à la recherche de recettes de muffin « santé », c’est-à-dire faibles en sucre, avec de la fibre, sans ingrédients douteux (chipits ou autres diableries) et du goût.

Une tâche pas simple, il s’avère. Il existe beaucoup de recettes qui s’affichent « santé » sans qu’on comprenne bien pourquoi. Parce qu’il y 2 carottes dedans? Oui, mais y a aussi 3 gallons d’huile…

Et il avait aussi une préoccupation pour le goût. Après tout, j’étais à la recherche de muffins funky décadents fondants dans la bouche qui allaient me faire oublier mes Némésis de la cafétéria… Donc, idéalement, fallait qu’il y ait du plaisir dans le palais et pas un goût de carton qui a passé 8 mois dans le congèle.

Pas simple, mais pas impossible! Je vous propose ici deux options très valables pour une collation ou pour compléter votre petit-déjeuner (n’oubliez pas la protéine du matin pour les accompagner!). Ils sont raisonnablement caloriques, ne contiennent aucun sucre ajouté, ils sont pleins de goût et m’ont permis de filer quelques heures sans avoir re-faim. Et ils se congèlent très bien!

Vous m’en donnerez des nouvelles! Lire la suite

Vidéo

VLOG! 4 trucs pour garder le contrôle pendant les Fêtes

Le temps des Fêtes présente des défis pour nous tous en perte ou en maintien de poids. Voici 4 de mes trucs préférés pour garder le contrôle pendant cette période moins propice à la gestion du poids.

Bonus : voyez et entendez mon adorable petit chat faire ses débuts au petit écran! Gardez l’oeil ouvert, elle se fait voir et entendre à quelques reprises!

Joyeuses Fêtes! XoX

Le truc du mois : cuisiner les courges

Ça sent l’automne, même si le temps chaud vient à peine de nous quitter. L’indice le plus certain de l’automne c’est qu’il y a des cossins épicés à la citrouille partout : à l’épicerie, au café du coin, dans les chaînes de fast food, à la pharmacie, au poste de gaz : partout!

Un des plaisirs les plus grands de l’automne pour moi est l’abondance de légumes. J’adore aller au marché près de chez moi et acheter d’énormes sacs de poivrons, de tomates, de concombres. C’est tellement beau et bon!

Mais je pense que ce que je préfère de l’automne, c’est la courge. Mon chum me faisait remarquer cette semaine que je capotais un peu trop sur la courge. Ou que, du moins, mon enthousiasme pour celle-ci n’était pas nécessairement commun. « Même ceux qui aiment ça beaucoup aiment pas ça autant que toi… »

Et, en effet, je l’admets : j’adore la courge. La butternut, la  spaghetti, la citrouille, la buttercup, la Hubbard, elles ont toutes une place dans mon cœur. J’en mange à chaque semaine. C’est un de mes accompagnements favoris. Et je la cuisine à toutes les sauces. Même au déjeuner. Oui-oui!

Alors, pour le truc du mois d’octobre, je vous présente : quoi faire avec les courges! Je vous propose trois de mes recettes favorites qui, je ‘espère, feront de vous des fans de cucurbitacées!

Avant tout, quelques infos sur la courge en général :

  • La courge est très bénéfique pour la perte ou le maintien du poids parce qu’elle est pleine de fibres et faible en calories (1 tasse de courge / 200 grammes = 75 calories), en plus d’être une super source de vitamines et d’antioxydants de toutes sortes. Et d’être tellement délicieuse!
  • Ne pelez/coupez plus jamais une courge crue, c’est un enfer sans nom! Faites-la cuire entière ou coupée en deux et pelez-la après cuisson avec un couteau ou un économe. C’est vraiment beaucoup plus facile!
  • La meilleure façon de savoir si une courge est cuite? Piquez un couteau ou une fourchette dedans. Si l’outil s’enfonce facilement, elle est cuite. Si vous sentez de la résistance, il lui manque un peu de cuisson.
  • Pas besoin de se casser la tête pour apprêter la courge : faites-la cuire, pelez-la, coupez-la en dés, ajouter du sel et du poivre, un peu d’huile ou de beurre et voilà!
  • La courge cuite se congèle facilement (sauf la courge Spaghetti, qui contient beaucoup d’eau), alors pas de souci si vous avez des restants.

3 recettes étonnantes et succulentes à base de courge!

Je vous propose un type de courge pour chacune des recettes, mais vous pouvez varier à l’infini pour beaucoup de plaisir et de découvertes gustatives!

Avec la belle butternut : Cari de courge butternut et tofu

Cari tofu butternut

Cette recette avec beaucoup de saveurs, inspirée de nos favoris asiatiques, a un peu plus d’ingrédients et d’étapes que mes recettes habituelles. Mais ça vaut la peine! On peut ajuster le niveau de piquant selon sa propre tolérance, ajouter d’autres légumes à la recette si on le souhaite, et sûrement la faire avec du poulet plutôt que du tofu. Une recette réconfortante quand la température baisse!

Pour 4-5 portions

Ingrédients

  • 1 lb de tofu extra-ferme
  • I petite courge butternut
  • 1 c. à table d’huile végétale
  • 2-3 gousses d’ail
  • 2 c. à table de gingembre frais râpé
  • 1 oignon
  • 1 jalapeno (facultatif)
  • 1 tasse de lait de coco
  • 3 c. à table de pâte de cari vert
  • ½ t. de bouillon de légumes ou de poulet
  • Herbes fraîches émincées (coriandre, basilic, etc.)

Étapes

  1. Couper la courge en deux, enlever les pépins et faire cuire à 425 jusqu’à ce qu’elle soit tendre mais encore un peu croquante (environ 45 minutes). Peler et couper en dés.
  2. Couper le tofu en petits dés et le faire sauter dans l’huile jusqu’à ce qu’il soit bien doré.
  3. Faire revenir l’ail, le gingembre, l’oignon et le jalapeno dans l’huile jusqu’à ce qu’ils soient odorants mais pas brunis.
  4. Ajouter le lait de coco, le cari et le bouillon. Porter à ébullition.
  5. Ajouter le tofu et la courge. Bien mélanger. Assaisonner avec les herbes fraîches.
  6. Se régaler!

Inspiré de Dry-Fried Tofu and Pumpkin Curry

Avec la sémillante citrouille : Gruau « tarte à la citrouille et aux épices »

Gruau courge

Recette inspirée de nos voisins du sud, dont l’obsession pour le pumpkin spice est assez confusionnante. Mais cette recette est parfaite pour un petit matin de fin de semaine en famille ou en amoureux. Et la couleur est tellement belle!

Pour deux portions (on peut doubler la recette)

Ingrédients

  • 2/3 t. de gruau non-cuit
  • 1 3/4 t. d’eau ou de lait ou de lait végétal (ou plus, selon la consistance que vous préférez)
  • ½ t. de purée de citrouille
  • 1 c. à thé de votre épice automnale préférée (cannelle, muscade, girofle, gingembre)
  • 1 c. à table de sirop d’érable (facultatif)

Étapes

  1. Mettre le gruau et le liquide dans une casserole et amener à ébullition à feu moyen.
  2. Lorsque ça frémit, baisser le feu et laisser mijoter 3 minutes.
  3. Ajouter la purée de citrouille et les épices et cuire 2 minutes supplémentaires
  4. Laisser reposer 2-3 minutes, séparer dans 2 bols et ajouter le sirop d’érable.
  5. On peut ajouter quelques noix de Grenoble, des graines de chia, des amandes effilées, de la noix de coco râpée ou autre crunchy en garniture pour encore plus de miam!

Avec la pétulante courge Spag : Spaghetti sans pâtes

Courge Spag

OK, là on casse pas sa tête, on réinvente pas la roue, on va pas chercher ça loin. Mais en même temps, c’est super bon! Du comfort food à base de courge!

Pour 4 portions

Ingrédients

  • 1 courge Spaghetti moyenne
  • 2 1/2 tasses de votre sauce à spag préférée (celle de votre mère, sûrement!)
  • Parmesan ou autre fromage au goût

Étapes

  1. Couper la courge en deux et enlever les pépins
  2. Faire cuire la courge. 2 options : au four conventionnel à 400 pendant environ 45 minutes  // ou // Mettre la courge au micro-ondes 8-10 minutes
  3. Faire le test du couteau/fourchette pour savoir si la courge est prête. Elle doit être molle.
  4. Une fois la courge bien cuite, gratter la pulpe à l’aide d’une fourchette pour faire des « spaghetti »
  5. Faire réchauffer la sauce
  6. Mettre la courge dans la sauce, bien mélanger et servir
  7. Assaisonner de parmesan ou d’un autre fromage excitant

 

J’espère que vous allez vous régaler! N’oubliez pas de partager vos trucs et vos recettes de courges en commentaires! Bon automne tout le monde!

Vidéo

VLOG! Ce que je mange dans une journée et recette de tofu!

MA PREMIÈRE VIDÉO!!!! Difficile de rester calme…

Pour ma toute première vidéo, j’ai pensé répondre à une question qu’on me pose souvent en lien avec ma perte de poids : qu’est-ce que je mange. Je vous propose donc de me suivre à chaque repas d’une journée de semaine normale. J’explique ce que je mange au déjeuner, au dîner et au souper, ainsi que pour les collations.

Et je partage ma recette de tofu hyper-simple et hyper-savoureuse (voir plus bas pour la recette).

Voici la recette exacte pour le tofu :

Ingrédients

  • 1 brique de tofu extra-ferme (450 grammes)
  • 2 c. à table d’huile de sésame grillée (ou autre huile)
  • 2 c. à table de sauce soya
  • 1 c. à table de sauce mirin (ou sirop d’érable, miel, etc.)
  • 1 c. à table de vinaigre de vin rouge (ou vinaigre de riz, cidre, vin blanc, xérès, etc.)
  • Quelques traits de sriracha (optionnel)

Étapes

  1. Préchauffer le four à 350
  2. Chauffer un peu d’huile d’olive dans une grande poêle et faire griller le tofu
  3. Mélanger tous les ingrédients de la sauce
  4. Lorsque le tofu est doré, retirer du feu, verser la sauce et bien mélanger
  5. Mettre au four 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que la sauce soit bien absorbée

Bon appétit!

 

Contrôler sa faim en perte de poids : des conseils d’expertes pour y arriver

Ce n’est plus un secret pour personne à ce stade-ci : la faim est une grande préoccupation chez moi depuis que j’ai perdu du poids.

Je ne suis pas le genre de personne qui skippe le déjeuner et pense à grignotter vers midi parce que tout le monde s’en va au lunch. Souvent, je me couche en pensant à mon déjeuner. Je mange à peu près aux 3 heures. Quand mon emploi du temps interfère avec une heure prévue de repas, ça me stresse.

Bref, je ne dirais pas obsession, mais c’est juste parce que je suis timide.

Attente

Le pire supplice de la fille qui a faim : la bouffe est commandée, mais elle n’arrive pas!

C’est certain que le moins on a faim en perte de poids, le mieux on se porte. Mais comme la vie n’est pas une infopub, il faut s’attendre à affronter la faim de temps en temps quand on entreeprend une démarche pour perdre du poids. C’est normal et naturel.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a plusieurs stratégies pour favoriser la satiété et contrôler sa faim, même en perte de poids.

Comme je perds moi-même  un peu les pédales quand vient le temps de gérer ma faim, j’ai fait appel à des expertes en la matière pour nous donner des trucs pour diminuer la faim, ressentir la satiété et contrôler nos portions pendant une perte de poids (et ça marche aussi pour après!).

C’est donc avec un immense plaisir que je vous présente les conseils de pro de trois nutritionnistes qui sont aussi très actives sur le Web et dont je suis une grande fan dans la vie : Audrey Couture, Catherine Lepage et Annie Ferland. Elles ont accepté avec beaucoup de grâce de se prêter au jeu et je les en remercie (et mon estomac gargouillant aussi!).

Les conseils d’Audrey Couture, B.Sc. Dt.P. (Nutritionniste)

Nutritionniste/diététiste et membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, Audrey est une passionnée de la nutrition et de la science des aliments. Elle est toujours à la recherche de nouvelles créations culinaires. Et c’est une badass qui fait du Crossfit et des triathlons. Vous pouvez la suivre via sa page Facebook.

Ses conseils :

  • Intégrer des aliments nutritifs et rassasiants à vos repas et collations

Il est important d’inclure dans tous vos repas des aliments avec une bonne valeur nutritionnelle qui vont fournir à votre corps tous les nutriments dont il a besoin. De cette façon, vous vous sentirez rassasié durant toute la journée.

Plus précisément, inclure une source de protéines à chaque repas et collation (au besoin), car ces dernières favorisent l’effet de satiété.

Par ailleurs, assurez-vous d’inclure des aliments riches en fibres permettant l’atteinte de la satiété avec une quantité moindre d’aliments. Afin d’augmenter votre apport en fibres, inclure au quotidien des légumes et des fruits et opter pour des produits céréaliers à grains entiers (au lieu des produits raffinés). Les légumineuses ainsi que les noix et graines contiennent également des fibres, en plus d’être des sources de protéines intéressantes.

  • Cuisiner le plus possible!

Lorsqu’on cuisine, on s’assure de la qualité des aliments qu’on ingère et on peut plus facilement inclure à nos repas des aliments nutritifs tels que ceux mentionnés précédemment.

Pour sauver du temps, vous pouvez cuisiner une plus grande quantité de vos recettes et les congeler pour vos repas de la semaine suivante. De plus, vous pouvez préparer à l’avance des collations pour éviter de grignoter tout ce qui vous tombe sous la main. Par exemple, préparer d’avance des crudités en morceaux, faire cuire des œufs à la coque pour dépanner, préparer des petits sacs de noix, etc…

  • Ne pas se priver

On ne le dira jamais assez souvent : il n’y a aucun avantage à se priver des aliments qu’on aime! Il est préférable de se gâter de temps en temps avec des petites portions, plutôt qu’éliminer complètement de son alimentation un aliment qu’on apprécie. De cette façon, il est moins probable que vous perdiez contrôle devant certains aliments «interdits».
Lire la suite

Mes 8 meilleurs choix de collation

Il y a quelques jours, je dînais avec des collègues. Et comme souvent, en m’attablant, j’ai lâché un « J’ai TELLEMENT faim! » retentissant. Une de mes collègues m’a fait remarquer que la faim chez moi ne semblait pas être une sensation, mais plutôt une émotion. Et pas une petite!

Plus j’y pense, plus ça m’apparaît juste comme observation. J’ai faim au même niveau que je suis émue en voyant une photo de petit chat. C’est-à-dire : beaucoup! Genre y a juste l’émoji qui se pogne la face en criant qui peut traduire adéquatement ce que je ressens.

Et ce genre d’émotion, faut que ça se gère. Une des façons pour moi de le faire, c’est de prendre des collations. Je prends deux « colasses »par jour, une entre le déjeuner et le dîner et une autre entre le dîner et le souper. Ça m’aide à ne pas arriver aux repas (trop) affamée. Ça m’aide aussi psychologiquement de savoir que, quand je termine un repas, je n’ai pas à attendre plusieurs heures avant de manger à nouveau. Y a un ptit mini repas qui m’attend avant la prochaine attraction principale.

UNe pomme

Une pause collation pendant une activité de plein air!

Manger entre les repas a souvent été considéré comme un des coupables de la prise de poids. Mais j’affirme en fait que la collation est une grande alliée de la perte de poids. Il faut simplement la prévoir dans notre budget calorique et faire des bons choix.

Voici quelques critères pour faire un choix judicieux :

  • de 150 à 200 calories
  • contient de la protéine et des fibres
  • ne contient pas trop de sucre
  • nous rassasie jusqu’au repas suivant
  • est facilement transportable
  • idéalement, n’a pas besoin d’être réfrigérée

Je vous propose un top 8 de mes collations favorites. Pour une collation complète, j’accompagne les items plus bas d’un fruit au goût du jour (sauf pour les deux derniers).

  1. La mozzarella – les ficello (pour ne pas les nommer) sont très pratiques car ils peuvent se traîner partout, n’ont pas besoin d’être réfrigérés et on peut leur faire prendre des formes rigolotes (bonus!). Personnellement, par un souci de produire moins de déchet, j’achète maintenant une grosse brique de fromage que je taille d’avance en morceaux de 30 grammes et que mets dans des plats réutilisables. Bonne conscience et délicieux? Imbattable! (30 grammes / 100 calories)
  2. L’œuf cuit dur – pratique à transporter car il vient dans son propre emballage! Je n’ai pas besoin de vous re-raconter à quel point l’œuf est mon aliment fétiche. Mais on oublie souvent qu’il convient parfaitement à la collation. J’avoue que je me sens pas toujours glamour quand je m’en clanche un en public. Mais ça ne m’empêche pas d’en amener comme collation au bureau plusieurs fois par semaine. Seul bémol, l’oeuf doit être réfrigéré. Pour des raisons hygiéno-sanitaires, un œuf ne devrait jamais être à la température ambiante plus que deux heures au total, incluant son temps de cuisson. (environ 70 calories / œuf)
  3. Le beurre d’arachide – il n’a pas besoin de s’étendre sur une toast pour être dégusté. Il peut se manger à la cuillère, disons-nous-le. Il n’a pas à être réfrigéré, donc on peut se faire un petit plat d’onctuosité arachidée et le traîner où bon nous semble. (15 grammes / 100 calories)
  4. Le cottage – oh yes! C’est l’heure de mettre de côté nos préjugés et d’embrasser l’aliment « régime » par excellence des années 1980! Le cottage contient un peu de gras et beaucoup de protéine. Tche-tching la satiété. Ok, le goût n’est pas pour tout le monde, mais ça vaut la peine de l’essayer. Personnellement, j’en retire beaucoup de plaisir. (1/2 tasse / 100 calories)
  5. Le yogourt ethnique (grec ou islandais) – à choisir avec gras et sans sucre, le contraire de ce qu’on fait souvent. Il est assez versatile et on peut mélanger les fruits DEDANS. C’est capoté. Et les versions grecques et islandaises contiennent vraiment beaucoup plus de protéine que les versions traditionnelles, pour pas beaucoup plus de calories. Et c’est comme un ptit voyage en bouche! (1/2 tasse / 100 calories)
  6. Les graines de citrouille – ou tout autre graine qui vous fait plaisir… Oh, no! I didn’t!!!!! Du bon gras, des fibres, un ptit crunch sous la dent, pas besoin de réfrigérer, y a rien à ne pas aimer. (15 grammes / 80 calories)
  7. La barre tendre maison – pourquoi maison? Parce que c’est le fun à faire, tiens! Et parce que vous trouverez deux belles recettes par ici. Et aussi parce qu’on peut contrôler les ingrédients qu’on met dedans (les barres du commerce sont parfois ultra-sketch) et qu’on peut limiter le sucre (qui est souvent présent au nombre de beaucoup trop dans les barres toutes faites). (environ 180 calories / barre)
  8. Le popcorn – « Hein? A dit que le popcorn peut être un bon choix de collation pour la perte de poids? » Hé oui! Quand il n’est pas noyé dans le beurre, enseveli de sel et accompagné de Reeses Pieces et d’un deux gallons de Coke, le popcorn est une super collation, pleine de belles fibres et tellement savoureuse! Et en plus, on a l’impression de manger une gâterie. Il y a beaucoup de choix dans les sacs à micro-onder mais il faut bien lire les informations nutritionnelles. Sinon, on ressort la machine à air des années 1980! Je suis certaine qu’elle est encore dans sa boîte dans le haut de l’armoire chez ta mère… (3 tasses / 100 calories)

Et vous, quelles sont vos collations favorites?