Le truc du mois : comment gérer les Fêtes

Les Fêtes sont déjà à nos portes. Plusieurs d’entre nous ont même déjà eu leurs premiers partys de Noël. On dirait que les partys de Noël sont toujours de plus en plus de bonne heure. Une chance qu’il y a l’Halloween pour garder un peu de gêne aux plus pressés, parce que j’ai l’impression qu’au mois d’octobre, ce serait déjà réglé pour certains!

Alors que commence le moment un peu frénétique de « qu’est-ce que je vais bien pouvoir acheter à mon petit cousin Machin? » et « Oh my God! Il me reste juste trois semaines pour me trouver quelque chose à me mettre? » et « Ouf, j’ai trois soupers le même soir! », il y a également une petite préoccupation qui me trotte festivement dans la tête : comment profiter des Fêtes tout en gardant le contrôle sur mon poids?

Live love meow

Heureusement! Ce n’est pas mon premier temps des Fêtes en maintien de poids. Je vous propose donc quelques trucs tirés de mes expériences passées, en espérant qu’ils puissent vous servir, tout comme à moi, pour les festivités à venir!

  • Cuisiner à l’avance. Pour ne pas être mal pris à ne pas avoir le temps de cuisiner pendant les vacances : préparer à l’avance quelques plats plus légers pour les jours où on n’a pas d’activités spéciales. Comme ça, on s’assure d’avoir des choix moins lourds entre deux soupers de famille!
  • Y aller mollo sur l’épicerie festive. C’est-à-dire, ne pas remplir la maison de toutes les gâteries de Noël possibles et imaginables.  Se rappeler qu’en tant qu’humains, on est fondamentalement paresseux, même quand on a le goût de biscuits double chocolat. Si on n’en a pas à la maison quand l’envie nous prend, les chances sont assez faibles qu’on sorte en acheter.
  • Prendre des petites portions de nos péchés mignons. J’adore les Ferrero Rocher (ce sont de véritables boules de bonheur pour moi)! Et je ne sais pas pourquoi, mais Noël est synonyme pour moi de Ferrero Rocher… me semble que ça fait toujours smatte en dessous du sapin! Mais au lieu de m’en acheter un crate de 28, j’achète les petits paquets de 3. Comme ça, je suis certaine de ne pas perdre le contrôle, même si je me claque le paquet au complet. Stratégie!
  • Continuer le journal alimentaire. Même si on sait que le budget a été plusieurs fois dépassé. Continuer de garder un œil sur notre consommation, ça peut nous freiner un peu. Et, à l’inverse, ça peut aussi faire qu’on va se permettre une petite gâterie si on se rend compte qu’on a encore du lousse!
  • Manger léger quand c’est possible. Quand on se retrouve dans le confort du foyer, sans activité spéciale, revenir à nos bonnes habitudes alimentaires avant la prochaine bacchanale.
  • Manger avant de manger. Pour ne pas arriver affamé à une activité, prévoir une une collation soutenante avant le départ : fromage cottage et fruits, légumes et petits canne de thon, yogourt grec et noix, etc. Question de ne pas détruire le buffet de petites sandwiches en 4 minutes.
  • Boire de l’eau. Deux raisons à ça : premièrement, la plupart des autres boissons contiennent beaucoup de calories (je pense à l’alcool en général et aux sodas, mais aussi aux jus de fruits, smoothies, cafés spécialisés, etc.) alors que l’eau n’en contient pas du tout. Et, deuxièmement : la déshydratation peut parfois être interprétée par notre cerveau comme de la faim. En plus, l’eau remplit l’estomac et pourrait nous faire sentir rassasié plus rapidement.
  • Amener un plat plus léger. Si on est invités à amener un plat pour le repas, c’est une bonne idée de choisir stratégiquement! Amener un plat plus léger peut nous permettre d’avoir au moins une option plus « safe » à se mettre sous la dent. On pense à : légumes et trempettes, salade de légumes, potage, hummus, plateau de fruits et fromage, crevettes cocktail, saumon fumé, etc.
  • L’assiette parfaite. Si on a la chance de pouvoir se servir soi-même, remplir la moitié de son assiette d’un plat moins calorique (salade, légumes, poisson) avant de remplir l’autre moitié de trucs plus dévastateurs pour le budget. Et essayer de se limiter à une seule assiette. Sinon, même procédé pour la deuxième.
  • Garder un œil sur ses portions. C’est Noël, il y a des choses qu’on ne mange qu’à ce moment-ci de l’année, alors c’est difficile de décliner. Aucun aliment ne devrait être banni, mais on peut toujours contrôler sa portion. Des petites portions sont souvent aussi satisfaisantes que les grosses et nous permettent de goûter à tout ce qui nous tente sans faire sauter la banque.
  • La règle de la dernière bouchée. Avant de prendre une 2e portion de ce qui vient de nous faire tripper, se demander si la dernière bouchée était aussi bonne que la première. Plus on mange de quelque chose, moins on en retire de plaisir. C’est scientifiquement prouvé. C’est certain que la 2e portion de gâteau va être moins bonne que la première. Vaut mieux se retirer quand notre plaisir est encore au top!
  • Ne pas garder de restants. Si on reçoit chez nous, demander aux invités d’amener des Tupperware et leur donner les restes avant qu’ils repartent.
  • Rester actif. Continuer nos activités physiques régulières quand c’est possible. Aller prendre une marche après le repas. Se déplacer à pied. Aller jouer dans la neige avec les enfants. Toutes les occasions sont bonnes!
  • En profiter, dès qu’on a la chance, pour manger normalement, être actif et donner un petit répit à son foie.

Je vous souhaite une très belle période des Fêtes et beaucoup de plaisir! N’hésitez pas à partager vos trucs pour garder le contrôle pendant les festivités!

4 réflexions sur “Le truc du mois : comment gérer les Fêtes

Répondre à MymydeQc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s