Le truc du mois : la préparation de repas (meal prep)

Le meal prep est super tendance en ce moment. Qui eut cru que le fait de faire bouillir des œufs à la coque le dimanche pour en avoir quelques-uns sous la main pendant la semaine pourrait devenir « in » et « cool » et faire qu’un compte Instagram devienne hyper populaire?  C’est pourtant le cas!

C’est quoi la « meal prep »? Tout simplement : prendre un peu de temps pour préparer d’avance les repas de la semaine (meal = repas, prep = petit mot doux pour préparation).

La préparation de repas est utile dans une démarche de perte de poids, mais aussi dans la vie de tous les jours. Pour ma part, ça me permet d’avoir des choix sains sous la main quand j’ai faim, de minimiser mes dépenses de bouffe impulsives et de passer un peu moins de temps chaque jour à planifier mes repas. Bref, c’est un très bon plan.

Aussi, c’est un truc qui est complètement adaptable au temps dont on dispose, à notre horaire, à notre degré d’enthousiasme envers la cuisine, à notre alimentation, etc.

Il y a des gens qui consacrent leur dimanche au complet à préparer TOUS  leurs repas de la semaine à l’avance et à les mettre dans plein de petits contenants qui fittent pour ne plus avoir à se soucier de la bouffe le reste de la semaine. Ça fait des beaux lunches, des frigidaires hyper rangés et des belles photos pour les médias sociaux, en plus de tous les autres avantages du meal prep.

Et il y a moi, la paresseuse du meal prep, qui a des plats Tupperware des années 30, mêlés de plats du Dollarama et de contenant de margarine vides, qui prépare quelques petites affaires en une heure le dimanche matin pour prendre un peu d’avance sur la semaine. Et éviter de mourir de faim devant la porte ouverte du frigidaire en étant incapable de savoir ce que je prends comme collation.

Totalement. Adaptable.

Voici donc mon guide 101 de la préparation de repas, étapes par étapes!

  1. Faire une liste des repas de la semaine et identifier ce qu’on veut préparer

IMG_0310

Mon menu de la semaine est écrit sur le côté du frigo, où j’ai collé un papier style tableau blanc. Fort pratique, et ça économise des arbres!

Commencer par faire une liste des menus de la semaine est une bonne idée. Comme ça, on peut mieux voir où la meal prep est nécessaire. Par exemple, si on planifie des grilled cheese un soir, on sait qu’on ne mettra pas d’efforts à préparer le tout d’avance. À moins d’être ben crinqués et de déballer les Singles préventivement.

Aussi, on n’est pas obligé de préparer tous les repas pour toute la semaine. On peut se concentrer sur les soupers, les collations ou sur n’importe quel repas qui nous pose plus problème à faire au jour le jour. On peut préparer des repas pour 3 jours et se dire qu’on va manger des restes pour les autres jours. Bref, on choisit ce qui a du sens pour notre mode de vie.

Pour mieux prioriser, ça aide de se poser la question : qu’est-ce qui me sera le plus utile? Où est-ce que je manque vraiment de temps? Si vous sacrez toujours à préparer les lunchs, pourquoi ne pas vous concentrer sur ceux-ci? Si vous partez toujours de la maison le ventre vide le matin, c’est peut-être le déjeuner qui sera le bénéficiaire de vos efforts. Si vous prenez tous vos repas de la journée au resto… ça vaut peut-être la peine d’aller acheter une vanette de plats de plastique au Canadian Tire!

Aussi, tout le monde n’a pas la même tolérance à passer beaucoup de temps aux chaudrons. Donc, en faisant votre liste, prenez en considération le temps que vous souhaitez consacrer à l’exercice. Est-ce qu’une heure vous semble déjà trop ou est-ce qu’au contraire la fin de semaine au grand complet semble un peu short?

Ma suggestion : commencez mollo si vous vous lancez pour la première fois dans la préparation de repas. Ça serait plate de manquer de motivation au milieu du projet alors qu’il vous reste encore 8 plats principaux à cuisiner.

Bref, pour commencer la meal prep, il faut évaluer le temps qu’on veut y mettre, faire une liste des repas qu’on planifie pour la semaine et voir ce qui peut être préparé d’avance dans cette liste.

2. Faire son épicerie en fonction de la liste

Rien de pire que de commencer à meal prepper pour me rendre compte que je manque des 12 ingrédients essentiels à mes recettes de la semaine et d’avoir à retourner à l’épicerie!  Le meal prep va prendre le bord, je vais faire semblant de retourner à l’épicerie, arrêter au McDo et manger mon McFlurry devant un marathon de Netflix en revenant.

Donc, avant de se lancer, faire une liste d’épicerie complète et faire ses courses en conséquence.

3. Préparer des plats réutilisables pour mettre la bouffe

Faire un lavage de Tupperware avant de commencer la préparation des repas à l’avance, c’est toujours pratique.

C’est poche de se ramasser avec 2 livres de carottes coupées en bâtonnets et rien pour les ranger.

Juste une petite note : les plats n’ont pas à matcher. Mais vous gagnez des points si oui!

4. Choisir le meilleur moment pour faire la préparation des repas

Est-ce que le meilleur moment est un jour de fin de semaine ou bien un soir de semaine après le souper?

S’assurer qu’on choisit un moment où on n’aura pas à divertir le ptit dernier, en répondant à douze textos à la minute et en finissant son rapport d’impôts. Ça rend la chose plus zen…

5. Bien choisir ce qu’on prépare d’avance

Ce n’est pas tous les aliments qui sont bons  longtemps une fois préparés.

Par exemple, je prépare ma vinaigrette d’avance mais pas ma salade parce que : ouache, une salade de 3 jours! Même chose pour les overnight oats : après 3 jours, ça goûte un peu étrange.

C’est en faisant des tests qu’on devient bon à identifier les aliments qui supportent le meal prep et ceux qui sont meilleurs frais faits.

Mon meal prep hebdomadaire

Crudités

Un beau dimanche de meal prep : concombre, carottes et radis. Et une salade pour le souper!

Personnellement, je ne manque jamais d’inspiration pour le déjeuner et mes lunchs consistent principalement en des restants de la veille. J’utilise donc la meal prep pour préparer mes collations de la semaine et prendre de l’avance sur la préparation des repas du soir.

Je réserve à peu près une heure de mon dimanche pour préparer le tout. Question de ne pas pogner l’air bête.

Voici ce qui fait partie de la rotation régulière de la préparation de repas dans ma cuisine. Je privilégie des aliments qui auront une fonction multiple, qui se conservent longtemps et qui ne prennent pas beaucoup de temps à préparer d’avance.

6 œufs à la coque

Les œufs à la coque non pelés se conservent à peu près 5 jours au réfrigérateur. Mais je les préfère plus frais. C’est pourquoi je n’en fais pas plus, malgré le fait que je leur porte un amour sans limites.

J’utilise les œufs à la coque comme :

  • Collation (deux œufs à la coque = super collation protéinée, facile à transporter et super pour la satiété)
  • Source de protéine dans mes salades
  • Déjeuner sur le pouce (deux œufs + un muffin maison = déjeuner qui me soutient longtemps)

Des crudités

Je coupe des carottes, concombres, courgettes, céleri, etc. que je divise en petites portions. Comme ça se conserve assez longtemps, je prépare jusqu’à 5 contenants, selon la quantité de légumes que j’ai sous la main.

J’utilise les crudités comme :

  • Collation (j’accompagne les crudités d’une petite canne de thon, de fromage cottage ou de yogourt grec nature, par exemple)
  • Accompagnement d’un repas qui manque de légumes (sandwich, burger, etc.)
  • Solution d’urgence quand j’arrive à la maison et que le souper ne sera pas prêt avant un bon moment mais que je me meurs de faim
  • Amuse-gueule si de la visite se pointe à l’improviste!

Un grain entier

Je fais cuire une tasse d’un grain de mon choix : quinoa, orge, freekeh, riz, etc. Bon à savoir, ces grains se congèlent si jamais on en a trop fait.

J’utilise les grains pour :

  • Accompagner un repas – les grains prennent souvent longtemps du temps à cuire, ça coupe le temps de préparation du repas du soir
  • Faire une salade-repas (l’excellente salade de couscous de Ricardo par exemple)
  • Mettre dans une salade de légumes pour la compléter (salade de légumes + protéine + grain = une salade qui rassasie pendant longtemps)
  • Remplacer le gruau au déjeuner – utiliser les grains comme si c’était du gruau cuit, réchauffer (ou on peut manger froid), mettre des noix/graines, du yogourt grec et/ou des fruits et voilà!

Du tofu 

Le tofu se prépare très bien d’avance. Je dirais même qu’il est meilleur le lendemain. Je prépare une brique de tofu, que je fais d’abord fait sauter dans l’huile, ensuite je rajoute un assaisonnement et je l’envoie au four une quinzaine de minutes à 350 pour le faire griller. C’est délicieux.

Mais ça pourrait être aussi des lanières de poulet, des cubes de dinde, du porc effiloché… le monde est à nous!

J’utilise le tofu pour :

  • Faire un repas du soir rapide – j’ai déjà des grains et ma protéine, me reste juste à faire cuire des légumes (et si je me sens très très très lazy, je prends un contenant de crudités et le tour est joué!)
  • Faire des lunchs
  • Collation (j’accompagne mon tofu de crudités ou de fruits, c’est une collation portative et nutritive)

Une vinaigrette

Je n’achète pas de vinaigrette du commerce mais je trouve ça plate de la faire au fur et à mesure. Donc, j’en prépare une pour la semaine.

La vinaigrette à l’huile de canola est la plus pratique car elle ne fige pas au frige. Si on préfère l’huile d’olive, s’agit de sortir la vinaigrette un peu d’avance pour la faire tempérer ou de la glisser quelques secondes au micro-ondes avant de l’utiliser.

J’utilise la vinaigrette pour :

  • Aromatiser mes salades
  • Faire mariner une viande
  • Assaisonner un poisson en papillotes
  • Etc!

Un repas en batch

Quand j’ai le temps et l’envie, j’aime bien inclure dans ma meal prep un repas qui donne  plusieurs portions : un pâté chinois, un chili, un ragoût quelconque à la mijoteuse, etc.

J’utilise le repas en batch pour :

  • Un repas du soir
  • Des lunchs
  • Congeler et ainsi pouvoir avoir un repas du soir ou un lunch pour une semaine à venir

D’une semaine à l’autre, j’adapte bien sûr mon meal prep en fonction des activités de la semaine (si j’ai beaucoup de souper au resto ou que je suis à l’extérieur une partie de la semaine, par exemple), de ce que j’ai le goût de manger et du temps dont je dispose pour préparer le tout.

Mais j’y consacre toujours quelques minutes de mon week end, parce que je trouve que c’est du temps bien investi et ça m’aide à mieux manger.

Avez-vous l’habitude de préparer des repas à l’avance? Si vous avez  des trucs pour faciliter la tâche, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

8 réflexions sur “Le truc du mois : la préparation de repas (meal prep)

  1. Marie-Noël dit :

    Mylène encore un bon article. Ça tombe vraiment dans mes cordes. Je suis une adepte de la préparation à l’avance et par le fait même de la congélation. J’aime bien faire cuire des aliments et en congeler une partie. Par exemple je fais cuire un gros filet de saumon (à la Costco) que je congèle en plusieurs plats. Excellent ensuite pour faire des galettes rapidement, mettre dans des salades, du riz, etc. Je fais cuire des patate douce au four, fait de la pourée et congèle le tout. J’utilise cette purée ensuite pour faire des muffins ou biscuits. J’ai toujours sous la main un mélange maison (sec) à muffins. Au moment voulu il ne reste plus qu’à ajouter un œuf, du lait et de la purée de fruits. On peut ajouter des noix, raisins, brisures de chocolat, selon l’inspiration du moment.

    J'aime

  2. Marie-Anne dit :

    Accro à la préparation hebdomadaire aussi. Je consulte ma collection de livres de recettes le vendredi, fais les courses le samedi et cusine et divise le dimanche. Je fais en général quatre recettes plus un poulet bouilli qui me sert à faire le bouillon pour une soupe de légumes, dont je varie toujours les ingrédients.

    De temps en temps je m’énerve et simplifie ma vie. Souvent ça concerne les Tupperware/Ziplock. T’as perdu ton couvercle: bye bye, ou buy buy! Je viens même de leur donner un super emplacement dans ma cusine au lieu de les avoir dans un coin sombre et difficile d’accès. Dollarama en a de taille moyenne avec des clips qui sont supers. Mais pour maximiser l’utilisation de l’espace dans ma cusine j’ai 4 tailles/modèles: snacks, repas, plats cuisinés denses, genre viande braisée, et plats cuisinés volumineux, genre soupe.

    Chaque dimanche soir j’ai une dizaine de soupes sans gras mais pleine de protéines et légumes, 6 portions de quatre recettes de cusine indienne, ou de bœuf bourguignon, salade de mangue verte, etc. Bon pour le lunch au bureau et le souper à la maison.

    Le meilleur dans tout ça c’est le poulet pour le bouillon (je remets les os et fais frémir plusieurs heures) : ça facilite la consommation d’assez de légumes dans une jounrée.

    Un truc WW: prendre des plats transparents: plus appétissant, et on sait ce qu’ils contiennent. Et aussi quand leur contenu est prêt à marcher seul. 😩

    Puis si j’en ai marre durant la semaine, j’ai mon poulet bouilli avec lequel je peux faire tant de choses.

    Merci pour ces belles rubriques, qui nous donnent des idées géniales, et nous motivent.

    J'aime

  3. Danielle Element dit :

    J’aime cuisiner mais pas chaque jour. Aussi je planifie mes repas pour la semaine. Ainsi, mes soupers du samedi et du dimanche me permettent d’avoir de délicieux plats à réchauffer en début de semaine. Pour mes lunchs, il y a toujours des légumineuses au menu. Ils sont simples à préparer.
    .

    J'aime

    • Bonjour Marie-France. Pour le tofu, on peut utiliser tout simplement une sauce BBQ (même celles du commerce). Sinon, j’aime bien faire un mix d’huile de sésame, sauce soya, sauce mirin, vinaigre de vin rouge et sriracha (même proportion pour chaque ingrédient, sauf la sriracha (quelques gouttes)). J’espère que ça te plaira!

      J'aime

Répondre à Danielle Element Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s