Mon premier bikini : un an plus tard

FullSizeRender (2)

Mon deuxième été en bikini s’est amorcé sur la plage d’Old Ochard!

Article mis à jour le 2017-07-22 – publication originale le 2016-07-27

Il y a quelques semaines, j’enfilais mon maillot pour la première fois cette année, lors d’un séjour à Old Orchard Beach avec mon amoureux et ma maman. Ce n’est pas un nouveau maillot, c’est l’un des deux bikinis que j’ai achetés l’année dernière, à la toute fin de ma perte de poids.

Mais chaque fois que je mets un bikini, j’ai toujours un gros mix d’émotions. De l’appréhension (va-t-il encore me faire? (oui, même si je sais rationnellement que je n’ai pas pris de poids). Un peu d’auto-flagellation (est-ce que je devrais vraiment porter un bikini?). Un peu d’excitation (oh my God! me v’là en bikini!). Un peu de misère à assumer le tout une fois rendue sur la plage (je devrais peut-être garder mes shorts et ma camisole)…

Et je sais que je ne suis probablement pas la seule à avoir ce party mix de sentiments quand j’opte pour le maillot. Et je me demande encore pourquoi ça m’obsède autant, comment une si petite pièce de vêtement peut avoir un aussi grand impact sur moi.

C’est peut-être parce que c’est tellement récent pour moi. Mon premier bikini, c’est à l’âge de 37 ans que je l’ai osé. Et le souvenir est encore tout frais dans ma mémoire.

À cause de mon poids, magasiner un maillot de bain a été ma hantise pendant de nombreuses années. Alors, quand est venu le temps l’été dernier de magasiner un nouveau maillot, j’anticipais le tout avec inconfort.Depuis ma perte de poids, mon corps a changé, mais je n’aime pas nécessairement beaucoup plus ce que je vois dans le miroir. Et c’est bien difficile de cacher quoi que ce soit en costume de bain. À moins d’y aller pour un wet suit…

Mais j’avais pris une décision avant de me mettre à la recherche d’un nouveau maillot. Tant qu’à ne pas pouvoir cacher ce que j’aimais le moins de mon corps, j’irais pour la totale : mon premier bikini!

Contre toute attente, le magasinage de ce premier bikini a été un beau moment pour moi. Ma mère m’accompagnait et, quand j’ai ouvert la porte de la cabine d’essayage du Simons, elle est devenue tout émue. Elle était fière de moi, ça paraissait.

J’étais fière moi aussi.

À ce moment-là, je me suis câlissé de la peau qui pendait sur mon ventre, sur mes bras, sur mes cuisses. Je me suis foutu de ne pas avoir le bikini body que les magazines de madames veulent qu’on veuille.

J’ai célébré ma victoire. Pas de rentrer dans un bikini. J’aurais pu le faire à 226 livres, il y a bien des femmes qui le font et qui sont à l’aise.

Ma victoire, ça a été de me dire : « Je me le permets, ce bikini. Je CHOISIS le 2 pièces. Et je me fous du jugement des autres. Je suis fière AS FUCK! »

J’en ai même acheté deux, pour tout finir!

Ma première fois à la plage en bikini, c’était il y a un an, à Ogunquit, dans le Maine. J’étais nerveuse, j’en ai même fait quelques légers cauchemars la veille…

Ma deuxième fois en bikini, c’était au parc national de Sandbanks, en Ontario. Et je me suis dit : « Allez, c’est le temps d’immortalise le tout! » De toute façon, est-on vraiment en bikini s’il n’y a pas de photos pour le prouver???

Bikini pois

Et voilà! En bikini à Sandbanks. Et le monde n’a pas implosé!

 

Et depuis l’année dernière, qu’est-ce que je retire de cette expérience de vie?

Que je m’en fais trop avec ça! Et que mon oeil est sûrement beaucoup plus critique que celui des autres.

Et qu’à la plage ou à la piscine ou au parc aquatique, il y a fort à parier que la plupart des gens sont eux aussi un tout petit mini brin inconfortables d’être si peu habillés, même celles avec qui j’échangerais volontiers de bucket.

Et qu’en fait, tous ces inconnus avec qui je partage un bout de sable n’ont probablement pas d’avis sur « est-ce que mon bikini me va bien? ». Et que, s’ils ont une opinion, ce n’est pas plus important que ça parce que je n’y aurai jamais accès.

Et qu’il n’en tient qu’à moi de me concentrer sur ce qu’il y a de positif dans l’expérience : le ptit va-va-voum que je ressens en enfilant mon bikini noir (je me la joue Elizabeth Taylor dans ma tête. La version jeune, faut-il le préciser.), la sensation du soleil sur mon bedon (je ne m’y fais pas encore!), la joie de ne pas avoir à sortir d’un une pièce pour faire pipi, et le sourire un peu nono de mon chum qui a toujours les yeux légèrement cross side la première fois de l’été qu’il me voit en maillot.

Et je nous invite à célébrer l’été à notre façon, et à en profiter comme on le veut bien et comme on se sent bien : en une pièce, en bikini, en wet suit, en monokini ou à l’air climatisé. Mais pour les bonnes raisons! Et parce que ça nous rend heureux!

Bleu GP

Fun in the sun!

 

4 réflexions sur “Mon premier bikini : un an plus tard

  1. Josée T dit :

    Mylène tu es magnifique n’en doute pas. La partie de ton texte que j’adore:  » je me fous du jugement des autres » ! Voilà la meilleure manière de vivre pleinement sa vie. Bon été en bikini mon amie 🎀

    J'aime

  2. Marie dit :

    Bravo pour l’audace et pour le cheminement nécessaire pour oser le port du 2 pièces ! Le rapport au corps obèse ou même juste rondelet, pour les jeunes filles et femmes de notre génération, est loin d’être facile. Et il est vrai que lorsqu’on a eu des problèmes de poids toute sa vie, il faut faire le deuil du corps parfait qui nous est présenté dans tous les magazines, même en maigrissant. Une fois ceci dit, on a le choix de demeurer malheureuse ou au contraire, de laisser le plaisir, la fierté et l’indépendance nous gagner.

    Ta démarche est un bel exemple de réappropriation et de contrôle sur sa vie; sur ses pensées, sur son amour-propre. On dirait bien que tu as choisi le bonheur et ça te va bien !

    Et en bout de ligne, quoi de plus beau qu’une femme qui s’assume et qui est heureuse ? Bravo 🙂

    J'aime

    • Merci de ton commentaire, Marie! Tu as raison, une grande partie de ce cheminement se passe dans la tête. Il faut cesser de vivre pour les autres ou en attente d’un moment hypothétique où tout sera parfait!

      J'aime

Répondre à Josée T Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s