8 trucs pour manger au resto en perte de poids

Je ne sais pas si on est tous comme ça, mais il me semble que l’été, ma vie sociale reprend du poil de la bête. Je me sens libre de faire un souper entre amis le dimanche et de profiter d’un 5 à 7 en terrasse un beau mardi. L’été, je réponds plus souvent à l’appel du resto, que ce soit parce que je suis en vacances à l’extérieur ou encore que j’ai le goût de profiter du beau temps.

Et qui dit resto dit défi pour la perte de poids.

La perte de poids est toujours plus facile quand on a le contrôle sur ce qu’on mange : contrôle des ingrédients, des portions, du choix de menu, etc.

Et, alors que c’est habituellement une source de plaisir pour la plupart des gens, manger au resto peut être un peu anxiogène pour les gens en perte de poids ou en maintien.

Question de retrouver un peu de plaisir et/ou un peu de contrôle dans cette activité ma foi assez fréquente dans une vie de Québécois moyen, voici 8 trucs et astuces pour combiner perte de poids et manger au resto.

 Avant

 Tous les restos ne sont pas égaux

Picton

Évidemment, si on a notre mot à dire sur le choix du resto, en choisir un qu’on connaît et dont on sait qu’il offre des choix qui nous conviendront. En perte de poids, on finit par trouver nos spots, les endroits qui offrent des choix compatibles avec notre objectif. On finit aussi par bien connaître les menus des endroits qu’on fréquente souvent et par repérer facilement les choix qui nous conviennent.

Prévoir le coup et faire ses recherches

La plupart des restos du 21e siècle ont une forme de présence en ligne, que ce soit via un site Web ou une page Facebook et la grande majorité affichent leur menu sur les interwebs. Plusieurs chaînes de restauration rendent aussi disponibles les valeurs nutritionnelles de leurs repas. Par exemple, St-Hubert, Tim Hortons, Subway, Cultures et sûrement beaucoup d’autres, ce qui est absolument génial!

Donc, avant de se rendre, c’est toujours une bonne idée d’aller fouiner en ligne et de regarder quelles options s’offrent à nous. Et de faire notre choix devant notre écran, sans pression populaire de « tout le monde prend une poutine faque j’ai pas le choix » et sans être affamé.

Évidemment, le défi est de maintenir son choix une fois les fesses posées sur la banquette dudit resto.

Prévoir le coup : ajuster les autres repas de la journée

Quand on sait qu’on a une sortie au resto, c’est bien de prévoir les autres repas de la journée en conséquence.

D’abord, même avec les meilleures intentions et en faisant le choix le plus optimal, il y a quand même des chances pour que le repas au resto soit plus calorique que celui qu’on se fait dans le confort du foyer. On n’a pas le contrôle des portions, des fois on fait des choix impulsifs (corbeille de pain, je t’ai à l’œil) et des fois on en profite pour se gâter un peu.

Mais si on a prévu le coup dans la journée en misant sur des repas plus légers, on peut s’en tirer au resto sans trop de dommage pour le budget, autant financier que calorique.

Prévoir le coup (oui, encore!) : ne pas arriver affamé

À l’opposé, il faut s’assurer de bien manger pendant la journée, de prendre des collations si on en a l’habitude et d’éviter la mentalité « je vais au resto ce soir, donc je mange juste de la soupe aux glaçons le reste de la journée ». Éviter d’arriver au resto avec la faim la plus délirante pour ne pas finir par commander un peu de tout en side d’un peu de tout bien arrosé d’un peu de tout.

Pour ma part, je mange souvent une petite collation supplémentaire avant d’aller au resto : 1- On mange souvent tard quand on va au resto, du moins plus tard que d’habitude. Alors je veux éviter d’avoir à gérer une mini-dépression induite par la faim. 2- Ça permet encore une fois de garder mon sang-froid quand vient le temps de commander, étant donné que je n’ai pas tant faim.

Pendant

‘tention à la boisson

Bouteilles de vin

L’alcool contient beaucoup de calories.

Oui, mais elle contient aussi beaucoup de plaisir…

Bon, je digresse.

L’apéro, le vin en mangeant et le digestif, c’est beaucoup de calories et pas grand-chose pour satisfaire la faim. Boire de l’eau est une excellente façon de s’occuper les mains et le gosier avant de manger. Et s’hydrater permet aussi de calmer la faim avant d’entamer le plat principal. Une bonne façon de marier plaisir et contrôle des calories est de réserver l’alcool pour le plat principal et de boire beaucoup d’eau le reste du temps. Même votre portefeuille vous remerciera!

Qui choisit prend pire garde le contrôle

Ça peut être drôlement tentant d’y aller pour la totale quand on est au resto. Ça peut donc être utile de prendre un temps d’arrêt pour se demander « Qu’est-ce qui me ferait vraiment plaisir? » ou « Qu’est-ce qui va le plus me manquer si je m’en passe ? » ou encore « Est-ce qu’il y a quelque chose que je peux remanger à tous les jours si le cœur m’en dit? » pour nous aider à faire un choix.

Dans le même état d’esprit, c’est souvent une bonne stratégie d’éviter les tables d’hôte et d’y aller à la pièce. Si l’entrée me tente moins, je skippe pour me garder du lousse pour le dessert.

Les premiers seront les… premiers

Pas facile de s’en tenir à son plan quand tout le monde commande la table d’hôte extra frites avec une bouteille de vin et de la crème glacée sur son brownie.

Mais quel resto et quels gens je fréquente, vous vous demandez, pour commander de façon aussi bizarre??? Shhh… c’est de la docu-fiction…

Pour éviter cette pression des pairs très indue, une belle solution : commander en premier! Faites des yeux doux à la serveuse pour attirer son attention et shootez-lui votre choix sans attendre et sans regarder autour. Rien de mieux pour s’en tenir à son plan que de ne pas savoir ce que les autres vont prendre!

La perfection n’est pas de ce monde

Burger et salade

Un beau compromis : burger et salade!

Et finalement, il faut également être conscient que ça se peut que notre plan prenne le bord et qu’il ne soit pas parfaitement exécuté. Des fois on se laisse emporter par le moment, la célébration, l’ambiance, les nachos… même si on a prévu le coup, même si on avait les meilleures intentions.

Ce n’est pas plus grave. Le prochain repas n’est que dans quelques heures et c’est l’occasion parfaite de revenir à notre objectif.

Bon été et bons restos!

 

7 réflexions sur “8 trucs pour manger au resto en perte de poids

  1. je fais au moins 1 resto minimum par semaine et comme tu le dis il suffit de faire le bon choix pour sa santé avant tout, j’évite les totales qui me feront du mal car lourd à digérer.. Généralement je prends du vin et fais l’apéro avec.. car niveau sucre et gras c’est nettement mieux qu’apéro et digo. Il faut savoir se faire plaisir avant tout. Je ne fais pas de frites chez moi alors quand je sors j’en mange et les savoure. Je ne suis pas gourmande de desserts alors je me fais plaisir avec des sorbets suppléments chantilly. Le lendemain ou les jours suivants je mange plus équilibré et je vais marcher (minimum 10km)
    voilà pour moi comment manger au resto rime avec bien être et aucune culpabilité!
    vive l’été et vive la bonne bouffe lol!!!

    J'aime

  2. Dès dit :

    J’aimerais ça, si tu te sens à l’aise, que tu nommes quelques restos où tu y trouves du choix avec un bon rapport coût/bénéfices caloriques! Merci pour les trucs…Tu nous aides à rester centrés!

    J'aime

    • Très bonne question! En général, les restos de type bistro sont un bons choix car on peut trouver une salade repas ou du poisson pas frit au menu. Sinon, les restos de sushis (mais il faut être raisonnable sur la portion i.e. 8-10 morceaux), les végétariens/végétaliens (le Soixante 5 à Lévis par exemple) sont des belles options, même s’il ne faut pas automatiquement associer bouffe végé et faible en calories… Curieusement, les restos de pizza fine (ex. Piazzeta) sont assez faciles à gérer en perte de poids car il y a souvent des options de pizza avec beaucoup de légumes et des viandes maigres et les portions restent modérées. Les restos les plus difficiles à conjuguer avec la perte de poids selon moi: bouffe asiatique, shack à poutine (évidemment), pub. J’espère que ça répond à ta demande!

      J'aime

  3. Marie dit :

    Pour ma part je fais attention aux fausses bonnes idées santé de certains restos, par exemple les salades avec crouton de chèvre chaud, sauce crémeuse, noix caramélisées, etc. Souvent, ça donne un total plus calorique que le morceau de poisson ou la viande du jour, et en plus on a la fausse impression d’avoir mangé santé, si bien qu’on hésite pas à tomber dans le pain et le beurre puisqu’on a le sentiment de manger « juste de la salade » !

    En fait, je me méfie systématiquement de la bouffe « santé ». Bon pour la santé ne veux pas dire bon pour un régime. Certains produits sont très gras/sucrés et il ne faut pas croire tout ce qu’on nous dit, on doit rester alerte et rationnel en lisant les ingrédients. C’est la même logique pour les plats de poissons, c’est sûr que si le filet disparait sous la sauce crémeuse, il y a des risques que ce soit calorique.

    Quand j’arrive dans un resto, je regarde les assiettes déjà servies des tables voisines. Ça donne une idée des portions, des calories, etc.

    J’essaie d’éviter les calories liquides (jus d’orange, smoothie, soupe bacon-cheddar, café aromatisé avec un pied de crème fouettée, etc.)

    J’essaie d’éviter la friture, sauf pour les frites elles-mêmes, que je ne cuisine pas chez moi et dont je raffole. C’est toujours spécial au resto – et un choix rapide quand on arrive à la dernière minute, trop pressée pour analyser le menu. Il y a souvent des tartares où l’on peu demander moitié frite/salade. Par contre, comme je suis amenée à aller au resto souvent, je me limite à un seul élément frit par semaine.

    J’essaie aussi de m’en tenir à une tricherie par repas. Si je commande de la pizza, je ne prendrai pas des calmars frits en entrée. Si je ne peux me passer de nachos et de sa tonne de crème sure et guacamole, je vais manger une salade verte en accompagnement et je vais doser la vinaigrette (la demander à part est une bonne idée).

    En entrée, je prend souvent un jus de légume ou de tomate. En plus de simplifier le décompte des calories au retour, ça peut éviter des questions embarrassantes quand tout le monde prend une entrée et qu’on a pas envie de conter sa vie. Les soupes aux légumes sont également un bon choix en général, pratiques pour accompagner les autres en plus de procurer un sentiment de satiété important, surtout l’été à 30 degrés !

    J’évite les desserts au resto. Trop cher pour ce que ça goûte généralement. Mais si j’avais la dent sucrée, alors j’éviterais l’entrée 🙂

    Dans les endroits impossibles, genre la cantine du coin ou un food truck, j’ai 2 stratégies: ou bien je me paie la traite parce qu’il n’y a rien d’autre à faire selon mon humeur, ou bien j’essaie de trouver l’aliment qui a l’air le plus près de quelque chose cuisiné maison et en quantité modérée. Une guedille, c’est toujours bien juste un pain hot dog avec de la salade et un peu de mayo. La dite salade et la mayo et tout le reste doivent toujours bien entrer dans la fente du pain hot-dog, donc ce sera vraiment dur d’en mettre une montagne. Moins pire me semble qu’un pogo enrobé de friture, dégoulinant d’huile, ou d’un cheeseburger extra oignons frits.

    Bon, j’arrête ça immédiatement, car je suis en train de me donner faim !!! 😉

    J'aime

    • Merci pour tes super trucs! On voit que tu fréquentes les restos souvent, tu as développé des réflexes de pro, c’est vraiment super de les partager! Et tu as aussi réussi à me donner faim hihi!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s