Le truc du mois : quoi faire contre les cuisses qui frottent?

Ha! L’été! Saison du rosé, des longues soirées sur la terrasse, des festivals, du BBQ et… des cuisses qui collent ensemble à la moindre occasion! Pour moi, la combinaison de l’arrivée du beau temps, de la chaleur, de l’humidité et de cuisses bien charnues a longtemps été signe d’inconfort et surtout de limitation de la garde-robe. Jusqu’à relativement récemment, je ne pouvais pas porter de robe ou de jupe l’été sous peine de sentir mes cuisses prendre en feu au moindre déplacement.

Chaque fois que je voyais une fille marcher en jupe ou en robe l’été, j’étais toujours impressionnée. Comment fait-elle, je me demandais, pour endurer ses cuisses qui frottent de façon répétitive l’une contre l’autre à chaque pas, phénomène aussi appelé « la torture la plus insupportable au monde »?

Et puis, j’ai compris quelques trucs. Premièrement, ce ne sont pas toutes les filles qui sont aux prises avec des cuisses qui frottent ensemble. C’est une question de morphologie et non de poids, by the way.

À l’inverse, c’est un problème que beaucoup, beaucoup, beaucoup de madames (et même de monsieurs) doivent affronter, rondes ou minces. Y a même une expression en anglais qui identifie le problème : chub rub. Le ptit mou frotte, comme traduction libre.

Moi, mes cuisses ont toujours frotté ensemble quand elles n’étaient pas séparées par un  morceau tissu. Toujours. Je me rappelle à 11 ans, un fabuleux voyage avec mes parents à Toronto. Ça s’adonne que l’été, il fait plus de mille degrés à Toronto. En tout cas, c’est comme ça dans mon souvenir. Et nous nous promenions dans la ville pendant de longues heures. Une journée, entre autres, à Canada’s Wonderland, j’avais mis une robe soleil que je croyais confortable. Jusqu’à temps que mes cuisses commencent à frotter ensemble et à créer une intolérable sensation de brûlure . Tellement douloureux que j’avais été obligée de coincer le bas de ma robe entre mes cuisses pour continuer à marcher. C’était chic. Et je pense que ça m’a traumatisée pour le reste de mes jours. Une robe l’été = des heures de torture.

En perdant du poids, j’ai eu bon espoir que ce problème se règle de lui-même. Naïveté totale. Mes cuisses sont encore bien collées, toujours heureuses ensemble.

Qu’à cela ne tienne, j’ai fait mes recherches au cours des années et trouvé plusieurs solutions pour vaincre la cuisse qui frotte. Voici donc, en ordre de préférence, mes suggestions pour éviter que les cuisses nous collent cet été!

1. Les Bandelettes

Mes Bandelettes

Mes deux paires de Bandelettes, que je recommande fortement.

Mon produit miracle contre les cuisses qui frottent! Qu’est-ce que les Bandelettes? Exactement comme leur nom l’indique, ce sont des bandelettes de tissu qu’on porte sur chaque cuisse pour les empêcher de frotter. Imaginez-vous des shorts mais sans fond de culotte. Elles sont munies de deux bandes de silicone pour les tenir en place. Elles se font en plusieurs modèles (dentelle, spandex, etc.) et en plusieurs couleurs. Il y a également une gamme pour les hommes parce que, oui, eux aussi, y’ont des cuisses.

Elles sont disponibles via le site Internet de la compagnie. Il y a un guide très bien fait pour choisir la bonne taille parce que, bien évidemment, on ne peut pas les essayer avant l’achat. Ils livrent au Québec et le prix est somme toute raisonnables étant donné la valeur du produit (18$ chacune, soyez à l’affût des promotions pour la livraison gratuite, deux pour un, etc. en vous abonnant à leur infolettre).

Bon, le site présente les Bandelettes comme un accessoire sexy mais personnellement, je préfère vraiment les garder sous mes vêtements. Mais à vous de vous faire une tête là-dessus!

J’en ai commandé l’année dernière en ayant en tête mes expériences malheureuses de fille aux grosses cuisses qui veut être sexy et qui s’achète des bas nylons qui sont supposés coller aux cuisses mais qui roulent jusqu’aux genoux dès que tu penses à marcher. Je ne croyais pas qu’elles allaient rester en place si je bougeais. Et je ne croyais pas qu’elles me permettraient de mettre des jupes/robes courtes. J’avais tort.

Summer

Hé oui, il y a des Bandelettes sous ce bonheur!

Elles marchent très bien et elles conviennent à tout type d’activité. Je les ai portées autant pour faire des longues marches que de la terrasse. Elles restent bien en place et ne dépassent pas des vêtements (à moins de choisir quelque chose de vraiment très court). Et elles font complètement disparaître la sensation de friction entre les cuisses.

Les pour : pas compliqué; grand choix de modèles et couleurs; suppriment à 100% la sensation de frottement des cuisses.

Les contre : demandent un investissement si on en veut plusieurs paires; seulement un endroit pour s’en procurer; elles seront visibles si on porte un vêtement très court.

2. Les gels anti-frottement

Ce genre de produit se vend soit en tube ou en bâton comme un déodorant (l’option la plus efficace car elle permet d’appliquer le produit plus uniformément sans se salir les mains). On l’applique sur toute la surface qui frotte et le tour est joué. Il faut en appliquer de nouveau au besoin.

Il y en a une gamme impressionnante sur le marché : Monistat Chafing Relief Powder Gel, Body Glide, Lanacane Anti-Friction, Gold Bond Friction Defense, etc. Certains sont disponibles en pharmacie, d’autres dans les magasins de sport ou via Amazon.

Ils varient beaucoup en termes de viscosité, sensation sur la peau, résistance à la transpiration et efficacité. S’agit de trouver son champion en fonction de ce qu’on aime, de ce qu’on compte faire en portant le produit (si on veut marcher pendant des heures ou juste tchiller sur un patio) et en fonction aussi de la disponibilité du produit, bien sûr.

Bikini sol

Relax : une journée à la plage sans friction entre les cuisses grâce un gel anti-frottement.

J’ai utilisé Mission Athletecare 5 Hour Anti-Chafe Stick pendant longtemps, mais je crois que le produit n’existe plus. Je l’aimais bien parce qu’il ne créait pas trop de sensation graisseuse, qu’il durait longtemps et était vraiment très efficace. Je l’ai testé pendant des voyages en Amérique latine où je marchais beaucoup et il ne m’a jamais laissée tomber. Et en plus, il était vendu comme un gel « athlétique », donc je me sentais comme une marathonienne juste à l’acheter!

Les pour : invisibles; permettent de porter tout type de vêtements (notamment le maillot de bain); pas très dispendieux (entre 15$ et 25$ pour un tube qui va durer plusieurs semaines).

Les contre : efficacité qui varie selon la marque; sensation plus ou moins agréable entre les cuisses; besoin de réappliquer si on est très actif ou qu’il fait très chaud.

3. Les shorts / boxers

Là encore, plein d’options s’offrent à nous : il y a les boxers (il paraît que la marque Jockey pour femmes est très efficace), les cuissardes de vélo, les shorts stretch, etc. Plusieurs marques de sous-vêtements proposent des variantes à mettre sous une robe ou une jupe pour éviter le frottement des cuisses.

J’ai aussi essayé cette option, qui est très confortable. Mais j’ai eu quelques problèmes à trouver la bonne longueur de shorts. Trop courts, ils ne font pas la job et les cuisses frottent quand même entre elles ET avec le bord du short. Atroce.

Trop longs et on ne peut plus mettre n’importe quelle robe/jupe sous peine que le sous-vêtement paraisse.

Personnellement, c’est une option qui me plait moins que les précédentes. Mais en magasinant un peu et en faisant quelques essais de différents modèles, nul doute qu’on peut trouver quelque chose d’assez efficace.

Les pour : Confortable; aucun frottement si le short est bien choisi.

Les contre : contraignant, car on ne souhaite pas nécessairement que le short paraisse sous notre vêtement; c’est une couche de vêtement de plus à supporter quand il fait chaud; assez dispendieux (20$ par short en moyenne, et il nous en faut plus qu’un).

Évidemment, ce ne sont que trois suggestions parmi une très grande panoplie de moyens pour soulager le frottement des cuisses l’été. Beaucoup de blogueurs se sont penchés sur la question, notamment Ton petit look. Même le Journal de Montréal a son mot à dire sur la question! Certains ne jurent que par le talc, d’autres utilisent un simple anti-sudorifique et certains sont très inventifs, ayant recours à du Pam, du lubrifiant ou du bon vieux corn starch. Avec évidemment différents degrés de succès!

Et voilà! Ne reste plus qu’à vous souhaiter un super bel été, sans cuisses qui collent et qui frottent! Si vous avez d’autres trucs, n’hésitez pas à  les partager en commentaires!

*Aucune des marques citées n’a commandité le contenu plus haut.

6 réflexions sur “Le truc du mois : quoi faire contre les cuisses qui frottent?

  1. ça me le faisait avant surtout quand je transpirais avec le frottement c’était une torture ça devenait rouge et pareil que toi quand j’étais plus jeune ça avait même saigné… mais ça ne m’a pas découragée pour autant lol je dois être maso. Maintenant que j’ai maigri ça me le fait plus trop et tant mieux !
    bonne journée et merci pour ton article!

    J'aime

    • Oui, j’en garde vraiment un traumatisme… J’avais aussi espéré que la perte de poids règle le tout, mais peine perdue! Au moins, j’ai quelques trucs pour diminuer l’inconfort, maintenant! Et ça ne m’empêche plus de porter ce que je veux. Bonne journée!

      J'aime

  2. Dès dit :

    Moi qui connaissait seulement les boxers, j’aurai une solution pour les séances de « Beach »! Je passe le mot à ma soeur qui souffre du même syndrome. Merci

    J'aime

Répondre à MymydeQc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s