Reprendre du poids : la menace fantôme

Cette semaine, à plusieurs reprises, je suis tombée sur un article qui déplorait que plus de 40% des gens qui subissaient une chirurgie pour perdre du poids redevenaient obèses après quelques années.

Si on regarde l’expression « faire péter sa balloune » dans le dictionnaire illustré, y a probablement ma face qui lit cet article-là…

Je n’ai pas eu de chirurgie pour perdre du poids, mais je me dis que nous faisons tous face aux mêmes enjeux, peu importe la façon dont on y arrive.

L’article en question m’a rappelé mon état d’esprit du dernier temps des Fêtes. C’était mon premier Noël après avoir presque atteint mon objectif de perte de poids. Le premier Noël en mode maintien. Et j’avais plein d’envies de gâteries (se réveiller avec un goût de Bailey’s, c’est quand même préoccupant), des rêves d’excès, d’en profiter sans limite, de régler ça en janvier… Et en même temps, j’étais terrifiée à l’idée de prendre du poids. À l’idée d’une possible débandade.

Bref, j’ai passé un Noël un peu schizo.

Et j’ai réalisé que je n’étais pas sortie du bois. Une perte de poids, ce n’est jamais un dossier réglé pour de bon. Seulement 5% des gens qui ont perdu beaucoup de poids réussissent à maintenir le changement à long terme. Tous les gagnants de l’émission The biggest loser sont à nouveau obèses. Oprah elle-même en arrache avec le maintien. Seigneur prend pitié, si même Oprah trouve ça difficile…

Même mon expérience personnelle me dit que je suis en danger. Ce n’est pas la première fois que je perds du poids. C’est la première fois que j’en perds AUTANT. C’est aussi la première fois où j’atteins mon objectif ou, du moins, que je m’en approche vraiment très près.

Mais il y a eu des moments dans ma vie où j’ai réussi à perdre des cinquantaines de livres. Et je n’ai jamais été capable de maintenir le changement. À chaque fois, le poids que j’avais perdu est revenu, et il a ramené des petits copains avec lui. C’était pas nécessaire, vraiment. Mais ça lui faisait plaisir, faut croire.

Et donc, en ce moment, j’essaie de tirer des leçons de ces tentatives infructueuses. J’essaie de comprendre ce qui n’a pas marché les autres fois, pour essayer d’éviter les mêmes pièges. Je me dis que si je sais ce qui a torpillé mes efforts par le passé, j’aurai peut-être plus de chances de maintenir ma perte de poids cette fois.

Et si jamais ça peut aider quelques personnes au passage, ça serait vraiment la plus belle chose au monde.

L’important, c’est le trajet

Sentier

Les premières fois où j’ai essayé de perdre du poids,  j’envisageais le tout comme un coup à donner. Une fois mon objectif atteint, je pensais que je pourrais revenir à mes habitudes d’avant.

Maintenant, je réalise que je n’arriverai jamais à destination. Ça prend des efforts pour perdre du poids. Ça en prend autant, sinon plus, pour le maintenir.

C’est pour cette raison que, même si j’ai atteint mon objectif, je continue à utiliser LoseIt, à mesurer mes portions et à être active. Je suis convaincue que si je reprends mes vieilles habitudes, je reprendrai ma vieille taille.

La recette de la potion magique

Par le passé, je ne comprenais pas comment perdre du poids. Je mettais beaucoup d’efforts sur l’activité physique. Je faisais des « régimes » qui interdisaient certains aliments.

Pendant la mode Montignac, j’ai coupé le pain et les patates (mais les Cheetos étaient curieusement Montignac, si je me rappelle…) Chez Weight Watchers, dans les années 90, on ne pouvait pas vraiment manger d’œufs. Des œufs, calvaire! Ou, comme je les appelle, la protéine du bonheur.

Ça m’a pris un bon moment pour comprendre que ce qui compte, c’est le déficit calorique. Qu’aucun aliment en soi ne va me faire perdre ou prendre du poids. Que si je coupe complètement un type de bouffe, ça se peut que je binge comme une malade dans un futur rapproché. Que l’activité physique ne peut pas compenser une mauvaise alimentation.

Maintenant que je comprends mieux comment « créer » une perte de poids, c’est comme si j’avais la recette de la potion magique. À défaut d’être tombée dedans quand j’étais petite…

Le makeover des habitudes

Pour perdre du poids, j’ai dû changer pas mal de choses dans ma vie. Faire de meilleurs choix alimentaires, contrôler mes portions, diminuer (drastiquement) ma consommation d’alcool, intégrer l’activité physique à ma vie quotidienne, etc.

Ce n’était pas une question de mettre en place des mesures temporaires, mais bien de changer complètement mes habitudes. Ça a pris beaucoup d’essais et erreurs, mais je pense être arrivée à un certain équilibre qui demande un effort minimal.

Mais même si mes nouvelles habitudes sont maintenant pas mal solide, ce n’est pas coulé dans le béton. Et je crois que ça ne le sera jamais. La vie change, le temps qu’on peut allouer à certaines choses fluctue et les mauvaises habitudes ne sont jamais très loin. Mais d’en être consciente est déjà un pas dans la bonne direction.

Faire face à la musique

Quand je parle avec ma mère de la possibilité que je reprenne du poids, je me heurte à un mur de « nenon » assez blindé. Pas de doute pour maman, cette fois, c’est pour de bon.

Je comprends qu’elle m’encourage comme ça. Qu’elle me démontre sa confiance, sa foi même, envers ma détermination.

Mais, moi, je ne peux pas considérer que c’est gagné. Il faut que je sois consciente que je serai TOUJOURS susceptible de reprendre le poids perdu. Que je le reprendrai en fait fort probablement.

Si je ne garde pas ça en tête, si je classe le dossier, je cesserai d’être vigilante et j’ouvrirai la porte à un possible gain de poids.

Et je sais très bien que de l’autre côté de la porte, les 70 livres que j’ai perdues attendent patiemment. Et elles ont amené leurs copains.

8 réflexions sur “Reprendre du poids : la menace fantôme

  1. Cet article me parle énormément.
    Je me suis reprise en main en juillet 2012… donc il y en a du chemin parcouru, mais je suis comme un acrobate en équilibre sur un fil (j’aime bien cette image) ….. la perte de poids ce n’est qu’une période de notre vie, la stabilisation est à vie comme la surveillance….. je l’ai accepté cette fois-ci et tout roule bien …..
    On va y arriver 😉 même si je ne crie toujours pas victoire…. et je crois que je ne le ferais jamais!
    Bon dimanche 😉

    J'aime

    • Merci pour ton commentaire! C’est vrai, il faut trouver son équilibre, comme le funambule. Et accepter que ça ne se terminera jamais. Bravo à toi pour cet effort de maintien depuis 2012, c’est très encourageant de te lire!

      Aimé par 1 personne

  2. Josée T dit :

    Allo Mylène, oui j’ai lu et entendu la même chose au sujet du poids perdu. Ça fait réfléchir. L’important c’est d’être conscient du danger et de tenter de l’éviter. Comme ta maman, je suis certaine que tu feras mentir les statistiques. Ta persévérance, ton courage et ta loyauté envers tes objectifs sont de solides alliés. Bravo pour les efforts, tu restes mon idole! 🎀

    J'aime

  3. Francine Linteau dit :

    Un seul mot bravo j’essaie de me reprendre en main pas facile mais à te lire sa donne petit coup de pied au fesse pour se reprendre en main félicitations

    J'aime

Répondre à Melou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s